Welcome Guest: S’enregistrer | Connexion
 
FAQ| Rechercher| Membres| Groupes
 
Suriye’de Neler Oluyor ? Son Gelişmeler...
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Armenian on web Index du Forum -> News et articles - Լուրեր, Յօդուածներ - Haber ve makaleler -> News (Archives/Dossiers) - Haberler (Arşiv/Dosya) - Լուրեր (Արխիւ) Aller à la page: <  1, 2, 344, 45, 46
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
guest



Inscrit le: 10 Avr 2011
Messages: 1 579

MessagePosté le: Mar 22 Mai 2018 - 20:14
MessageSujet du message: Suriye’de Neler Oluyor ? Son Gelişmeler...
Répondre en citant

Revue du message précédent :

6 yıl sonra…



Suriye ordusunun dün Şam’ın çevresindeki Yermuk Filistinli kampı ve Hacer el Esved’i geri almasının ardından bugün Suriye polisinin her iki bölgeye girdiği belirtildi.

https://odatv.com/6-yil-sonra-22051825.html
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 22 Mai 2018 - 20:14
MessageSujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
mafilou
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2006
Messages: 13 740
Point(s): 41 891
Moyenne de points: 3,05

MessagePosté le: Mar 29 Mai 2018 - 00:10
MessageSujet du message: Suriye’de Neler Oluyor ? Son Gelişmeler...
Répondre en citant

Türkiye Daech ile birlikte Kürtlere karşı savaşıyor

Syrie : «La Turquie fait la guerre avec Daech contre les Kurdes», affirme Eldar Khalil



• Par Georges Malbrunot
• Publié le 26/01/2018 à 08:55

INTERVIEW - De passage à Paris, Eldar Khalil, dirigeant influent des Kurdes syriens visés par une offensive militaire turque, estime que les «Kurdes font partie intégrante du territoire syrien». Sur place, à Afrine, un autre responsable exhorte Damas à intervenir contre Ankara.
Au sixième jour de l'opération militaire turque contre les Kurdes de l'enclave d'Afrine, au nord-ouest de la Syrie, Eldar Khalil, haut responsable des combattants kurdes, accuse Ankara de collusion avec les djihadistes de Daech. «Alors que la guerre contre Daech en Syrie était presque terminée, Erdogan (le président turc) vient au secours de Daech pour nous attaquer», dénonce le dirigeant kurde de passage à Paris, dans le cadre d'une tournée européenne d'explication de la cause kurde.

«Sur le terrain, ajoute-t-il devant quelques journalistes réunis à la représentation des Kurdes syriens dans la capitale, des groupes de djihadistes, mais sous d'autres appellations que Daech, mènent le combat aux côtés des forces turques». «Une guerre atroce nous est livrée», dit-il. Eldar Khalil accuse la Turquie de mener des frappes contre «des civils, des écoles et des hôpitaux», ce que dément Ankara.
L'aviation et l'artillerie d'Ankara, appuyées par des rebelles syriens anti-Assad, concentrent leurs opérations dans les villages autour d'Afrine, le long de la frontière avec la Turquie, notamment jeudi contre la localité de Jaidaris. «Dans ces villages, souvent peuplés de Yézidis, la situation change d'heure en heure», rapporte Eldar Khalil, confirmant les informations sur l'incapacité de la Turquie de conserver ses gains territoriaux.
Depuis samedi, près de 100 combattants kurdes et des groupes rebelles syriens pro-turcs ont été tués, ainsi que 33 civils, la plupart dans des bombardements turcs, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. L'armée turque a déploré trois morts, mais hier encore le président Tayyip Recep Erdogan, en visite près du front, a promis de «mener à terme» cette offensive.
L'opération turque perturbe la guerre contre Daech que continuent de mener sur le front de Der Ezzor, plus à l'est, d'autres combattants kurdes qui doivent désormais se mobiliser contre l'«ennemi» turc à Afrine.

«L'agression turque met en danger les opérations de libération contre Daech», affirme Eldar Khalil, vétéran de la rébellion kurde, comme en témoigne sa blessure à un bras désormais paralysé. Eldar Khalil appartient au PYD, la branche syrienne du PKK, le Parti des travailleurs du Kurdistan, qui mène depuis de nombreuses années une guérilla en Turquie et qu'Ankara considère comme terroriste.
Dans des territoires du nord de la Syrie, le PYD a établi, depuis 2012, une autonomie de gestion, réussissant jusqu'à maintenant à entretenir de bonnes relations avec les États-Unis et la Russie, sans fermer la porte au pouvoir syrien.
Mais depuis le lancement de l'offensive turque, le responsable kurde est également en colère contre son ex-allié russe. Selon lui, «l'offensive turque contre Afrine s'est faite avec une entente russe», dictée par le calendrier.
Mardi prochain sera lancée à Sotchi, en Russie, «une conférence du dialogue national syrien» avec, face aux représentants du régime de Damas, plus d'un millier d'opposants, dont un grand nombre, proches d'Ankara. «Les Russes ont besoin de la Turquie, fait valoir Eldar Khalil. Poutine veut que Sotchi soit une réussite, et pour cela il a besoin de la présence à Sotchi des opposants proches de la Turquie». «Les Russes, poursuit-il, ne nous font pas la guerre directement, mais ils nous menacent via les Turcs». Le responsable kurde est convaincu que la Russie, principale alliée de Bachar el-Assad, «veut faire revenir le régime dans la région d'Afrine», que les troupes syriennes ont dû évacuer en 2012 au début de la révolte contre Damas.
En écho à ce qu'Eldar Khalil lui-même affirmait, un responsable de l'enclave kurde d'Afrine a appelé jeudi soir le régime de Damas à intervenir pour empêcher l'aviation turque de survoler le canton d'Afrine. «L'État syrien, avec tous les moyens qu'il a, devrait faire face à cette agression et déclarer qu'il ne permettra pas aux avions turcs de survoler l'espace aérien syrien», a indiqué à l'AFP Othmane al-Cheikh Issa, coprésident du Conseil exécutif du canton d'Afrine. «Nous faisons partie intégrante du territoire syrien», plaide, de son côté, Eldar Khalil.
Le leader kurde s'est entretenu à Paris avec François Hollande, ami de la cause kurde. Il a eu également des contacts avec des «hautes autorités»,mais refuse de dire si c'était au ministère des Affaires étrangères ou à l'Élysée. Interrogé sur le point de savoir s'il n'était pas déçu par la réaction assez tiède de Paris face à l'offensive turque, Eldar Khalil répond que «la position de la France était bonne. Les Français ont promis de faire des efforts pour que les combats cessent».
«Ce que nous avons dit à tous nos interlocuteurs européens, c'est que nous sommes dans une alliance commune contre Daech. Nous espérons la poursuivre et sauvegarder les acquis obtenus grâce à cette coopération». Mais, souligne le dirigeant kurde, «toutes les puissances de la coalition (internationale contre Daech, conduite par les États-Unis) devraient renforcer leurs positions» contre la Turquie.
Interrogé sur l'éventualité que ses alliés américains négocient dans le dos des Kurdes la cession d'Afrin à la Turquie, en échange du déploiement autorisé par Ankara d'une force de 30.000 garde-frontières formée par les États-Unis, Eldar Khalil est resté vague, même s'il est convaincu que l'offensive turque ne s'arrêtera pas à Afrin, mais se poursuivra plus à l'ouest vers Manbij, où des troupes américaines sont déployées. «Manbij est menacé, prévient-il. Si le projet turc aboutit, le plan de la coalition anti-Daech s'effondrera».

http://www.lefigaro.fr/international/2018/01/26/01003-20180126ARTFIG00063-s…
_________________
Emeğe saygılı olun, alıntılarınızda link gösterin ...


Revenir en haut
mafilou
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2006
Messages: 13 740
Point(s): 41 891
Moyenne de points: 3,05

MessagePosté le: Lun 4 Juin 2018 - 23:27
MessageSujet du message: Suriye’de Neler Oluyor ? Son Gelişmeler...
Répondre en citant

04 Haziran 2018
Suriye’de ABD ve Fransız askerlerinin bulunduğu üste büyük patlama



Suriye'nin kuzeyindeki Ayn İsa beldesinde ABD ve Fransız askerlerinin bulunduğu üste büyük bir patlama meydana geldi. 
Rakka'daki yerel kaynaklardan alınan bilgiye göre, dün gece Rakka'nın kuzeyindeki YPG’nin kontrolünde bulunan Ayn İsa'da askeri üste patlama oldu. 
Yerel kaynaklar, patlamanın mühimmatın infilak etmesinden kaynaklandığını savundu. Üs içinde yaklaşık 200 kişilik ABD kuvveti ile 75 kadar Fransız özel kuvveti askerinin konuşlandığı biliniyor. 
 

Kaynak:   Ermenihaber.am
 

https://www.ermenihaber.am/tr/news/2018/06/04/Suriye-ABD-Fransa-patlama/130…
_________________
Emeğe saygılı olun, alıntılarınızda link gösterin ...


Revenir en haut
guest
Super Membre
Super Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2011
Messages: 1 579
Point(s): 4 229
Moyenne de points: 2,68

MessagePosté le: Lun 11 Juin 2018 - 07:27
MessageSujet du message: Suriye’de Neler Oluyor ? Son Gelişmeler...
Répondre en citant

YPG Şam'ın teklifini kabul etti



Suriye'de YPG'nin ana gövdesini oluşturduğu Suriye Demokratik Güçleri'nin (SDG) siyasi kanadı olarak bilinen Demokratik Suriye Meclisi (DSM), Beşar Esad yönetiminin diyalog teklifini kabul ettiğini duyurdu.

https://odatv.com/ypg-samin-teklifini-kabul-etti-10061854.html


Revenir en haut
guest
Super Membre
Super Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2011
Messages: 1 579
Point(s): 4 229
Moyenne de points: 2,68

MessagePosté le: Jeu 23 Aoû 2018 - 08:26
MessageSujet du message: Suriye’de Neler Oluyor ? Son Gelişmeler...
Répondre en citant

Esad zafere hiç bu kadar yakın olmamıştı



Rusya Savunma Bakanlığı, Suriye ordusunun, Rus hava güçlerinin Suriye'deki operasyonları sırasında ülke topraklarının yüzde 96.5'inin denetimini yeniden ele geçirdiğini duyurdu.

https://odatv.com/esad-zafere-hic-bu-kadar-yakin-olmamisti-22081810.html


Revenir en haut
vahe2009
Modérateur Général
Modérateur Général

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2009
Messages: 25 822
Point(s): 73 540
Moyenne de points: 2,85

MessagePosté le: Dim 26 Aoû 2018 - 10:19
MessageSujet du message: Suriye’de Neler Oluyor ? Son Gelişmeler...
Répondre en citant

Bloomberg: ABD Suriye’yi vurmaya hazır olduğu konusunda Rusya’yı uyardı



Beyaz Saray Ulusal Güvenlik Danışmanı John Bolton’un Rusya Güvenlik Konseyi Başkanı Nikolay Patruşev’e Washington’un Suriye hükmet güçlerine yeni ve daha güçlü bir darbe indirmeye hazır olduğu konusunda uyardığı bildirildi.Bloomberg’in 4 farklı kaynağına dayandırdığı haberine göre ABD Başkanı Donald Trump’ın Ulusal Güvenlik Danışmanı John Bolton, Rusya Güvenlik Konseyi Başkanı Nikolay Patruşev’le geçen perşembe Cenevre’de yaptığı görüşmede Washington’un Suriye hükmet güçlerine yeni ve daha güçlü bir darbe indirmeye hazır olduğu konusunda uyardı.

Kaynakların aktardığı bilgiye göre ABD yönetimi, ellerinde Suriye ordusunun, militanların kontrolündeki bölgeleri kurtarırken kimyasal silah kullanma olasılığı bulunduğuna dair bilgiler olduğunu ileri sürüyor ve ABD’nin böyle bir saldırıya öncekine göre ‘daha güçlü askeri eylemlerle yanıt vermeye’ hazır olduğunu belirtiyor.

'KİMYASAL SİLAHLA SALDIRIP HÜKÜMETİ SUÇLAMA HAZIRLIĞINDALAR'

Daha önce Rusya Savunma Bakanlığı, ABD, İngiltere ve Fransa'nın Suriye hükümet güçlerinin kimyasal silah kullandığı bahanesiyle Suriye'yi yeniden vurma hazırlığında olduklarını açıklamıştı. Bakanlık Sözcüsü İgor Konaşenkov, olası bir operasyonun gündemde olduğu İdlib'deki Tahrir el Şam (eski adıyla El Nusra) militanlarının sivillere 'kimyasal silahla saldırıp' hükümeti suçlama hazırlığında olduğunu belirtmişti.

Konaşenkov, ABD'nin 56 kruz füzesi taşıyan USS The Sullivans destroyerini Basra Körfezi'ne, B-1B savaş uçağını da Katar'daki askeri üsse konuşlandırdığını duyurup Suriye'yi yeniden vurmaya hazır oldukları uyarısında bulunmuştu.

https://tr.sputniknews.com/abd/201808251034896420-bloomberg-abd-suriye-rusya-uyardi/


Revenir en haut
vahe2009
Modérateur Général
Modérateur Général

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2009
Messages: 25 822
Point(s): 73 540
Moyenne de points: 2,85

MessagePosté le: Dim 2 Sep 2018 - 09:33
MessageSujet du message: Suriye’de Neler Oluyor ? Son Gelişmeler...
Répondre en citant



https://odatv.com/sam-yakinlarinda-patlama-sesleri-02091814.html


Revenir en haut
mafilou
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2006
Messages: 13 740
Point(s): 41 891
Moyenne de points: 3,05

MessagePosté le: Lun 3 Sep 2018 - 00:44
MessageSujet du message: Suriye’de Neler Oluyor ? Son Gelişmeler...
Répondre en citant

Türk tanklari Idlib'e yol aliyor...

"ABD'ye karsi Rus-Türk ittifaki mi ?"




Des chars turcs massés à Idlib

L’armée turque a déployé un convoi militaire comprenant des chars de combat M60T dans la province de Hatay près de la province syrienne d’Idlib.
L’armée turque a déployé le vendredi 17 août, plusieurs chars de combat M60T dans la province méridionale de Hatay, près de la province frontalière syrienne, Idlib, a rapporté l'agence AHBR.
Utilisés dans l’opération turque « Bouclier de l’Euphrate », les chars de combat M60T avaient récemment été modernisés par le géant turc de la défense Aselsan.
Le convoi militaire fera bientôt son entrée dans les régions d’al-Ais à Alep et Mourak dans le nord de la province syrienne de Hama, a fait savoir un commandant du groupe terroriste de l’Armée syrienne libre (ASL), soutenue par Ankara. 
Une source militaire au sein de l’armée turque prétend que le déploiement du convoi militaire a des "objectifs défensifs" et "non hostiles".
La démarche turque intervient une semaine après l’envoi du plus grand convoi par l’armée syrienne vers le Rif oriental de la province syrienne de Hama, effectué dans le cadre de la libération d’Idlib, le dernier fief des terroristes en Syrie.
Dans le cadre de l’accord sur la création des zones de désescalade, la Turquie avait commencé au début 2018, l’installation de postes de contrôle du nord au sud d’Idlib.
http://parstoday.com/fr/news/middle_east-i69741-des_chars_turcs_mass%C3%A9s_%C3%A0_idlib







Idlib: Ankara a cédé à Poutine

Le rédacteur en chef du journal Rai al-Youm Abdel Bari Atwan s’est penché dans son dernier article sur les récentes évolutions en Syrie notamment la bataille pour la libération d’Idlib, qu'il qualifie de « mère de toutes les batailles ».

L’annonce par la Turquie de placer Hayat Tahrir al-Cham (HTS) dont le Front al-Nosra est la principale composante, sur sa liste noire, est un événement en soi: il témoigne du fait que le gouvernement turc a donné son aval à interrompre tout lien explicite ou implicite avec le Front al-Nosra pour dissiper ainsi toutes les ambiguïtés à ce sujet et donner son feu vert à la coalition russo-syrienne qui s’apprête à lancer sa vaste offensive à Idlib pour la nettoyer de la présence des terroristes. C'est la réponse d'Ankara aux pressions russes.  
 
Il semblerait qu'Erdogan ait fini par se rendre compte que la Russie était déterminée à aider Assad à libérer Idlib et à y placer tout son poids politique et militaire, quand bien même cette offensive aboutirait à une confrontation militaire avec les États-Unis. Par ce geste, la Turquie véhicule un message fort à son allié américain et à ses alliés au sein de l’OTAN : elle a choisi son camp. En Syrie, Ankara a changé son fusil d’épaule en faveur de la Russie. 
 
En effet, M. Erdogan ne peut pas couper ses liens, politique et économique, avec le président russe Vladimir Poutine et s'opposer aux plans de ce dernier à Idlib. Par ailleurs, sans la Turquie, la guerre d'Idlib sera infiniment plus coûteuse pour Damas et Moscou . Il y a eu certainement un compromis en coulisse entre la Turquie et la Russie, dont les détails ne seront connus qu’ultérieurement, mais une chose est sûre :  la détérioration des relations entre la Turquie et les États-Unis a largement poussé Erdogan à céder à Idlib. La guerre économique féroce menée par le président Donald Trump contre la Turquie avec en filigrane l'effondrement de la livre a ôté à Erdogan tout courage de résister aux pressions syro-russes.  
 
Mais l'inverse est aussi vrai : sans le rapprochement turco-russe, il n'y aurait pas de guerre économique US contre la Turquie. Anraka a en outre péché en signant des accords commerciaux pour augmenter le niveau de ses échanges commerciaux avec la Russie à 100 milliards de dollars par an, en misant sur le gazoduc russe, «TurkStream », et en s'achetant des missiles « S-400 ». La Turquie s'est aussi engagée à rester aux côtés de l'Iran face à des sanctions économiques des États-Unis. C'est trop pour que les Américains ferment les yeux. Mais cette dynamique nouvelle a des acquis qui risquent d'aller au-delà du seul cadre des liens Ankara-Washington. 
 
Le sommet de Téhéran qui se tiendra le 7 septembre et auquel participeront les présidents iranien, russe et turc mettra au point la feuille de route de « la nouvelle Syrie unifiée », et lancera le processus de réconciliation nationale, et le maintien au pouvoir du président syrien Bachar al-Assad pour des années, voire des décennies à venir. Mais encore, cette réunion tripartite élaborera la carte d’une « nouvelle alliance au Moyen-Orient », une alliance non sectaire qui se dressera face à l'axe "arabe modéré". Cet axe est bien mal parti même si le président US s'apprête à le lancer en octobre prochain en présence de six États du golfe Persique ainsi que de Jordanie, de l’Égypte et d'Israël.  
 
La bombe du président turc en plaçant le Front al-Nosra sur la liste noire aura d'importantes répercussions à travers toute la région : de grandes réconciliations, en particulier la réconciliation syro-turque sont à venir. Et c'est à peut-être le début de la fin de l'un des chapitres les plus sanglants de l'histoire du Moyen-Orient.  
 
http://parstoday.com/fr/news/middle_east-i70247-idlib_ankara_a_c%C3%A9d%C3%A9_%C3%A0_poutine
 
 
 
 

_________________
Emeğe saygılı olun, alıntılarınızda link gösterin ...


Revenir en haut
mafilou
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2006
Messages: 13 740
Point(s): 41 891
Moyenne de points: 3,05

MessagePosté le: Mer 5 Sep 2018 - 01:21
MessageSujet du message: Suriye’de Neler Oluyor ? Son Gelişmeler...
Répondre en citant

Les Etats-Unis et la Turquie sont d'accord sur une "offensive" syrienne à Idlib "Inacceptable" - Département d'Etat américain

© Sputnik / Iliya Pitalev

04.09.2018

Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, s'est entretenu mardi par téléphone avec son homologue turc, le ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, au sujet de la situation à Idlib, en Syrie.
La déclaration sur l’appel, imputable à la porte-parole du département d’Etat, Heather Nauert, prend une position plus forte que celle prise par le président américain Donald Trump la veille.

"Le président Bachar al-Assad de Syrie ne doit pas attaquer imprudemment la province d'Idlib. Les Russes et les Iraniens commettront une grave erreur humanitaire de prendre part à cette tragédie humaine potentielle", a tweeté Trump lundi. "Des centaines de milliers de personnes pourraient être tuées. Ne laissez pas cela arriver!"
Maintenant, il semble que le Département d'Etat élargit la ligne rouge de la Maison Blanche. Alors que M. Trump a mis en garde contre une "attaque irresponsable", le Département d’Etat, en collaboration avec le ministère turc des Affaires étrangères, qualifie "d’offensive militaire" toutes les activités d’Assad à Idlib.
Pompeo et Cavusoglu "ont convenu que toute offensive militaire du régime Assad à Idlib serait une escalade inacceptable et imprudente du conflit en Syrie", indique le communiqué.
Alors que le gouvernement syrien, soutenu par la puissance aérienne russe, libérait les grandes villes et les quartiers des djihadistes depuis le début de la guerre, il y a plus de sept ans, ils ont permis aux militants d'évacuer dans Idlib. Maintenant, on craint que la province ne soit le site d’une attaque chimique, le représentant spécial de l’ONU pour la Syrie avertissant que les militants sont capables de produire du chlore armé et la Russie a des plans de provocations chimiques de la part des djihadistes.
Vendredi, le Conseil de sécurité des Nations Unies se réunira pour discuter de la situation à Idlib, a déclaré mardi à l'ambassadeur Nikki Haley, ambassadeur des Etats-Unis à la presse .

https://sputniknews.com/middleeast/201809041067752447-US-Turkey-Syrian-Idli…
_________________
Emeğe saygılı olun, alıntılarınızda link gösterin ...


Revenir en haut
vahe2009
Modérateur Général
Modérateur Général

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2009
Messages: 25 822
Point(s): 73 540
Moyenne de points: 2,85

MessagePosté le: Mer 5 Sep 2018 - 08:21
MessageSujet du message: Suriye’de Neler Oluyor ? Son Gelişmeler...
Répondre en citant

Esad'ı öldürme emri



Trump'ın, Pentagon’a Suriye Devlet Başkanı Beşar Esad’ın yok edilmesi emrini verdiği ama ABD Savunma Bakanı James Mattis’in bu emrin uygulanmasına izin vermediği ortaya çıktı.Gazeteci Bob Woodward’ın yeni kitabı ‘Korku: Trump Beyaz Saray’da’ 11 Eylül’de satışa çıkıyor. Ancak kitap daha piyasaya çıkmadan içeriğiyle ilgili tartışmalar başladı. Eski Başkan Richard Nixon’ı istifaya götüren ‘Watergate’ skandalını ortaya çıkaran gazetecilerden biri olan Woodward’ın kitabında Trump’ın pek de hoşuna gitmeyecek ifadeler var.

https://odatv.com/esadi-oldurme-emri-05091826.html



https://odatv.com/abd-suriyeye-saldirmak-icin-bahanesini-hazirladi-04091807.html


Revenir en haut
mafilou
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2006
Messages: 13 740
Point(s): 41 891
Moyenne de points: 3,05

MessagePosté le: Sam 8 Sep 2018 - 00:16
MessageSujet du message: Suriye’de Neler Oluyor ? Son Gelişmeler...
Répondre en citant

Syrie: constat de divergences entre Iran, Russie et Turquie sur Idleb
Par AFP — 7 septembre 2018 à 04:00 (mis à jour à 22:19)


Photo fournie le 7 septembre 2018 par la présidence turque montrant les présidents russe Vladimir Poutien, iranien Hassan Rohani et turc Recep Tayyip Erdogan lors d'une conférence de presse à Téhéran. Photo -. AFP
Iran, Russie et Turquie ne sont pas parvenus vendredi à surmonter leurs divergences sur la question d’Idleb, laissant planer l’inconnu sur le sort de ce dernier grand bastion insurgé en Syrie, où la communauté internationale redoute l’imminence d’une catastrophe humanitaire.
Réunis en sommet à Téhéran, les présidents de ces trois pays devenus incontournables dans la crise syrienne sont néanmoins convenus de continuer à «coopérer» en vue de trouver une solution permettant d’éviter les pertes civiles dans cette région du nord-ouest de la Syrie autour de laquelle le pouvoir de Bachar al-Assad amasse des troupes en vue d’un assaut qui semble imminent.
Le sommet a été marqué par une joute verbale entre les présidents turc Recep Tayyip Erdogan et russe Vladimir Poutine, le premier plaidant à cor et à cri pour un accord de «cessez-le-feu» et mettant en garde contre un «massacre» en cas d’assaut des troupes loyalistes, soutenues par Téhéran et Moscou.
M. Poutine a rejeté avec courtoisie mais fermement la proposition arguant «qu’il n’y (avait) pas de représentants des groupes armés autour de cette table» habilités à négocier un cessez-le-feu.
Globalement, les trois pays ont semblé camper sur leurs positions, Téhéran et Moscou insistant sur la nécessité de combattre «le terrorisme», et le droit de Damas de récupérer l’intégralité de son territoire, et la Turquie, qui soutient les rebelles et accueille des réfugiés syriens en masse sur son territoire, mettant en garde contre un «massacre» à venir.
«Combattre le terrorisme à Idleb est une partie inévitable de la mission consistant à ramener la paix et la stabilité en Syrie, mais ce combat ne doit pas faire souffrir les civils ou entraîner une politique de la terre brûlée», a déclaré le président iranien Hassan Rohani en accueillant ses hôtes.
«Le gouvernement syrien a le droit de prendre sous son contrôle la totalité de son territoire national, et doit le faire», a fait valoir M. Poutine.
Téhéran, Moscou, et Ankara pilotent le processus d’Astana, série de discussions de paix lancée après l’intervention militaire russe de 2015, qui a totalement changé la donne dans cette guerre en remettant en selle le président Bachar Al-Assad. Le processus d’Astana a éclipsé les négociations de Genève dirigées par l’ONU.
Avant le sommet, certains médias avaient évoqué la possibilité d’un accord entre les trois dirigeants sur Idleb. Mais le communiqué final de la rencontre se borne à dire que les trois présidents «ont décidé de régler» la question d’Idleb «dans l’esprit de coopération qui caractérise le [processus] d’Astana».
- «Routes d’évacuation» -
«Nous avons discuté de mesures concrètes pour une stabilisation par étapes dans la zone de désescalade d’Idleb, qui prévoient notamment la possibilité pour ceux qui sont prêts au dialogue de passer un accord», a néanmoins déclaré M. Poutine à l’issue du sommet en faisant référence aux combattants insurgés qui seraient prêts à abandonner les armes.
Si MM. Erdogan et Rohani ont plaidé pour la nécessité de protéger les civils, l’émissaire de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, a plaidé pour des mesures concrètes vendredi devant le Conseil de sécurité réuni à New York pour discuter d’Idleb.
«Il faut des routes d’évacuation dans toutes les directions, est, nord, sud», a-t-il déclaré.
Jeudi, des centaines de civils ont commencé à fuir la zone par crainte d’un assaut imminent des troupes gouvernementales.
Vendredi, de nouveaux raids aériens russes ont visé des positions rebelles et jihadistes dans le sud-ouest de la province, faisant cinq morts, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
Dans une province voisine, des bombardements rebelles ont tué 10 civils, selon l’OSDH.
Conquis en 2015 par les insurgés, Idleb est leur dernier grand bastion dans le pays. C’est là qu’ont été envoyés des dizaines de milliers de rebelles et de civils évacués d’autres bastions de l’opposition repris par les forces loyalistes à travers le pays.
Déterminé à reprendre l’ensemble du territoire, le pouvoir de Damas a massé des renforts aux abords de la province, frontalière de la Turquie et dominée par les jihadistes de Hayat Tahrir al-Cham (HTS), mais qui accueille aussi d’importantes factions rebelles.
Quelque trois millions d’habitants vivent dans la province d’Idleb et les quelques poches insurgées dans les provinces voisines de Hama, Alep ou encore Lattaquié, selon l’ONU. Près de la moitié sont des déplacés.
Dans une communiqué commun, huit ONG internationales actives en Syrie, dont Save The Children, ont appelé les «dirigeants mondiaux» réunis vendredi à Téhéran et New York à «travailler ensemble pour éviter» que survienne «la pire catastrophe humanitaire en sept ans de guerre en Syrie».
Déclenchée en 2011, la guerre en Syrie a fait plus de 350.000 morts et des millions de réfugiés.
_________________
Emeğe saygılı olun, alıntılarınızda link gösterin ...


Revenir en haut
mafilou
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2006
Messages: 13 740
Point(s): 41 891
Moyenne de points: 3,05

MessagePosté le: Sam 8 Sep 2018 - 00:18
MessageSujet du message: Suriye’de Neler Oluyor ? Son Gelişmeler...
Répondre en citant


Idlib: Erdogan propose un cessez-le-feu, Poutine lui répond
© Sputnik . Sergueï Gouneïev 



INTERNATIONAL
15:26 07.09.2018(mis à jour 18:03 07.09.2018)URL courte
19848

Soutenant l’appel à déposer les armes adressé par le Président turc aux terroristes, Vladimir Poutine a tout de même fait remarquer que personne ne pouvait garantir qu’il serait entendu par Daech* et al-Nosra*, ce qui compliquait les perspectives d’une trêve.

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé vendredi à mettre en place un cessez-le-feu pour éviter un «bain de sang» dans la province d'Idlib en cas d'offensive syrienne, lors d'un sommet sur la Syrie à Téhéran.


© AFP 2018 OZAN KOSE 
Erdogan: la Turquie maintiendra sa présence en Syrie
«Nous ne voulons absolument pas qu'Idleb se transforme en bain de sang», a déclaré M. Erdogan devant ses homologues iranien, Hassan Rohani, et russe, Vladimir Poutine, qui appuient Damas.Vladimir Poutine a de son côté soutenu l'appel à déposer les armes lancé à tous les terroristes, mais a toutefois pointé du doigt le refus de l'opposition armée de négocier.
«Les représentants de l'opposition armées sont absents de la table, de même que les représentants du Front al-Nosra* et ceux de Daech*», a observé le chef d'État russe.


© SPUTNIK . ИЛЬЯ ПИТАЛЕВ 
Poutine désigne la priorité en Syrie
«J'estime que le Président turc a généralement raison, ça serait bien. Or, nous ne pouvons pas répondre pour eux, encore moins pour les terroristes de Daech* ou du Front al-Nosra* pour dire qu'ils cesseront de tirer ou cesseront d'utiliser des drones chargés de bombes», a indiqué Vladimir Poutine.
Le gouvernorat d'Idlib se trouve entre les mains des terroristes du Front al-Nosra* depuis 2015. Les membres de groupes radicaux qui avaient refusé de se rendre aux forces gouvernementales syriennes lors des opérations antiterroristes à Alep, à Homs et dans la Ghouta orientale ont été évacués par des couloirs humanitaires aux termes des accords sur la réconciliation. Des terroristes du Front al-Nosra* et de Daech* y avaient également été transférés depuis le sud et le sud-ouest de la Syrie dont le territoire a été complètement libéré des terroristes le long de la frontière israélienne et jordanienne.

https://fr.sputniknews.com/international/201809071037995940-idlib-erdogan-c…
_________________
Emeğe saygılı olun, alıntılarınızda link gösterin ...


Revenir en haut
mafilou
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2006
Messages: 13 740
Point(s): 41 891
Moyenne de points: 3,05

MessagePosté le: Mar 11 Sep 2018 - 22:26
MessageSujet du message: Suriye’de Neler Oluyor ? Son Gelişmeler...
Répondre en citant

Syrie : selon la défense russe, deux F-15 américains auraient bombardé Deir ez-Zor au phosphore

9 sept. 2018, 19:19
© EMMANUEL DUNAND Source: AFP 
Un avion américain de type F-15 (image d'illustration).Selon le général russe Vladimir Savtchenko, deux avions américains de type F-15 auraient procédé à des frappes aériennes au phosphore blanc dans le gouvernorat syrien de Deir ez-Zor, provoquant d'importants foyers d'incendie.


«Deux avions F-15 américains ont mené des bombardements le 8 septembre visant la localité de Hajin, dans la région de Deir ez-Zor, avec l'utilisation de munitions incendiaires au phosphore», a fait savoir ce 9 septembre dans un communiqué le général de l'armée russe Vladimir Savtchenko, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.
Lire aussi
Plus de 87% du territoire de la Syrie libéré de Daesh, selon la Défense russe


«Ces frappes ont causé de puissants incendies. Nous vérifions les informations concernant d'éventuels morts et blessés», a-t-il par ailleurs ajouté.
Selon les informations de l'agence Reuters, un porte-parole du Pentagone a nié que des avions de combat américains aient mené ce bombardement au phosphore : «A l'heure actuelle, nous n'avons reçu aucun rapport mentionnant l'utilisation de phosphore», a déclaré le commandant Sean Robertson, qui a précisé : «Aucune unité militaire présente dans cette zone n'est même équipée de ce type de munition au phosphore.»
L’utilisation de munitions contenant du phosphore blanc est prohibée par le protocole additionnel de la Convention de Genève de 1949.
Ce n'est pas la première fois que la coalition internationale, dirigée par les Etats-Unis, est accusée de mener des opérations de ce type en Syrie. En août dernier, le gouvernement syrien avait accusé la coalition internationale d'avoir à nouveau fait usage de bombes au phosphore blanc contre un hôpital à Raqqa et d'avoir bombardé des quartiers résidentiels, en «violation flagrante du droit international». 
Lire aussi : La Syrie demande à l'ONU de condamner les «crimes barbares» de la coalition

https://francais.rt.com/international/53806-syrie-selon-defense-russe-deux-…
_________________
Emeğe saygılı olun, alıntılarınızda link gösterin ...


Revenir en haut
mafilou
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2006
Messages: 13 740
Point(s): 41 891
Moyenne de points: 3,05

MessagePosté le: Mar 11 Sep 2018 - 22:28
MessageSujet du message: Suriye’de Neler Oluyor ? Son Gelişmeler...
Répondre en citant

Tahran Zirvesi’nin perde arkası: Koye, Kandil ve Qamişlo operasyonu çıktı

  • güncel
  • 11:14 11 Eylül 2018
  • |

HEWLÊR – İdlib merkezli düzenlenen Tahran Zirvesi’nde, konuşulan ve tartışılan konuların İdlip'ten çok Kürtler, İran, Irak ve Türkiye olduğu iddia edildi. Toplantı sonrası İran’ın Koye, Türkiye Kandil’e, Suriye rejimi ise Qamişlo’ya saldırdı. 
 
Rusya, Türkiye ve İran arasında Suriye'nin İdlib kentine rejimin devam ettirdiği operasyona dair yapılan zirvenin perde arkası sızmaya başladı. Zirveden hemen sonra İran'ın Irak'ın Federe Kürdistan bölgesinde Hewler'e (Erbil) bağlı Köy Sancak (Koye) ilçesinde Kürdistan Demokrat Partisi - İran (KDP-İ) üyelerinin toplantısına düzenlediği füzeli saldırı, Efrîn bölgesi Şehba Kantonu'na rejim güçlerine bağlı Fuce-4 güçlerinin sevk edilmesi ve Esad Rejim güçlerinin Kuzey Suriye Federe Bölgesi Qamişlo kentinde asayiş güçlerine saldırısının Tahran toplantısı sonuçlarından olduğu iddia edildi.
 
İran’da düzenlenen toplantıda devlet başkanlarını karşılama organizasyonunda yer alan bir yetkiliden alınan bilgilere göre, toplantının İdlib orijinli yapıldığı ve bu şekliyle yansıtıldığı, ancak perde arkasında birçok konunun gündeme getirilip antlaşmalar sağlandığını söyledi. 
 
KDP-İ'YE TASFİYE, KANDİL'E OPERASYON 
 
Toplantı sonrası İran'ın KDP-İ üyelerinin Köy Sancak’taki yerlerini vurması, aynı gün içinde Kandil’in Baleketi bölgesinin vurulması, Qamişlo’da rejim güçleri ile asayiş güçleri arasında çıkan çatışmada 13 kişinin yaşamını yitirmesini Tahran toplantısının sonuçlarına bağlayan güvenilir kaynak, toplantıda Türkiye'nin desteği ile KDP'nin KDP-İ ve muhalif Kürt gruplarını tasfiye etmeyi sağlayacağı, bunun karşılığında da İran'ın Türkiye'nin Kandil operasyonuna onay vereceğini kaydetti. 
 
İRAN'IN TALEPLERİ
 
Kaynak, bu konuda İran'ın YNK ve Irak Hükümeti'ni ikna ettiğini açıkladığını belirtirken, Kandil operasyonuna onay karşılığında Türkiye’den Efrîn, Şehba ve Til Rifat bölgelerinde TSK ve ona bağlı ÖSO gruplarının İran denetiminde olan Nubul ve Zehra kasabalarına saldırmamasını ve bu bölgelere yakın bulunan grupları tasfiye etmesini, olmazsa pasifleştirmesini talep ettiğini ifade etti. 
 
Yine İran'ın, Rusya ve Türkiye’den çatışmasızlık bölgesi olarak belirtilen ve boşaltılıp Efrîn’e göçertilen İdlib’e bağlı Alevi ve Şii köyleri olan Fuha ve Kifriya’daki ailelerin evlerine dönmesinin sağlanmasını istediğini kaydetti.  
 
TÜRKİYE'NİN KAYGISI KÜRTLER
 
Toplantının perde arkasında İdlib’e yönelik tartışmaları da aktaran kaynak, istediğini koparmakta zorlanan Türkiye’nin Şam yönetimi ve Kuzey Suriye güçleri arasında gelişen görüşmeleri tehlike olarak gördüğünü ve bunun için de hiç olmazsa kamuoyunda Tahran masasında bir şeyleri koparabildiğini yansıtmak amacıyla Rusya’dan rejim ve Kuzey Suriye görüşmelerini engellemesi talebinde bulunduğunu söyledi.  
 
PUTİN 'REJİM' DEDİ
 
Putin ve Erdoğan’ın ikili görüşmesinde, Türkiye’nin Kürtlere karşı taleplerde bulunduğunu, toplantı sırasında rejim güçlerine bağlı Fuce-4 biriminin Şehba bölgesine yerleşmesi hazırlığının Rusya ve rejimin Astana sürecinde çıkan kararlara sadık kalmadığı şeklinde Erdoğan tarafından dile getirildiğini aktaran kaynak, Putin’in Suriye için rejim ile birlikte çok emek harcadıklarını, eğer Suriye rejimi ile Türkiye arasında bir seçim yapmak zorunda kalınırsa Rusya olarak rejimi seçeceklerini belirttiğini ifade etti. 
 
MA / Erdoğan Altan

http://mezopotamyaajansi12.com/tum-haberler/content/view/33840
_________________
Emeğe saygılı olun, alıntılarınızda link gösterin ...


Revenir en haut
guest
Super Membre
Super Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2011
Messages: 1 579
Point(s): 4 229
Moyenne de points: 2,68

MessagePosté le: Lun 17 Sep 2018 - 18:40
MessageSujet du message: Suriye’de Neler Oluyor ? Son Gelişmeler...
Répondre en citant

Ve İdlib'te anlaşma sağlandı



Cumhurbaşkanı Recep Tayyip Erdoğan ile Rusya Devlet Başkanı Vladimir Putin bir görüşme gerçekleştirdi. Öte yandan İran'dan da dikkat çeken bir açıklama geldi.

https://odatv.com/irandan-kritik-aciklama-17091848.html


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:44
MessageSujet du message: Suriye’de Neler Oluyor ? Son Gelişmeler...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Armenian on web Index du Forum -> News et articles - Լուրեր, Յօդուածներ - Haber ve makaleler -> News (Archives/Dossiers) - Haberler (Arşiv/Dosya) - Լուրեր (Արխիւ) Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Aller à la page: <  1, 2, 344, 45, 46
Page 46 sur 46
Sauter vers:  

 



Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
phpBB
Template by BMan1
Traduction par : phpBB-fr.com